Chasse à l'arc
Arcs Sioux et Cheyenne
Cerf de Virginie
Groupe d'archers dans un cam au Québec
L élan du Canada, le plus grand de tous les cervidés
Chasser l'ours en canot
Le wapiti des Montagnes Rocheuses
Chasse au pécari
Chasse au caribou avec un arc traditionnel recourbé
Hydravion au Canada

Chasser avec un arc traditionnel

La chasse à l’arc traditionnel est la plus difficile, mais c’est aussi la plus gratifiante. Difficile, car pour bien maîtriser son arme et optimiser au maximum son tir instinctif, l’archer devra s’entraîner plus souvent. Ce qui n’est qu’un moindre mal puisque comme pour le vélo, c'est un savoir qui ne s’oublie pas. Bien sur, certains diront que l’arc traditionnel est plus lent que l’arc mécanique moderne. C'est vrai si on ne mesure que de la vitesse de la flèche. Mais dans le tir, c'est toute l'action au complet qui compte. A la chasse, c'est un handicap s'il vous faut 10 secondes pour tirer contre 2 pour un archer traditionnel moyennement entraîné. L'arc traditionnel l'emporte donc haut la main car sa fluidité permet d'encocher, d'armer puis de décrocher une flèche dans un même mouvement continu, sans accros. Sans oublier toutes les positions que l'archer traditionnel peut prendre (photo ci-dessous). Essayez donc de faire la même chose avec un arc compound! Pour les autres avantages, c’est une arme léger et facile à ajuster, pas de visserie ou de gadgets qui peuvent dérégler, pas besoin de craindre les abus non plus. Cela je peux en parler, ayant utilisé mon arc comme une pagaie pour faire avancer un vieux canoë, ou comme un bâton de marche pour traverser une rivière voir pour m'aider a sortir d'un bourbier, sans oublier toutes les fois ou il est tombé de mon tree-stand... Finalement on peut aussi parler de sa beauté et de son élégance; on ne peut pas faire plus simple; c'est un arc confortable et plutôt agréable à regarder.


Arcs et flèches
Pointes de chasse
Préparer une sortie de chasse
Le camouflage
Vêtements de chasse
Recherche du gibier blessé
Règlementation
Organiser un voyage de chasse
Choisir un guide de chasse
Kit de survie
La trousse de secours
Mouches et moustiques
Pêche à l'arc
Le caribou
L'ours noir

L'apparition des premiers arcs en Amérique du Nord
On imagine pas les indiens sans leurs arcs, et avec raison puisque arcs et flèches étaient leurs armes de prédilection avant l'introduction des armes à feu. Ce n'était cependant pas toujours le cas puisque l'arc fit une apparition relativement tardive en Amérique du Nord. Des fouilles archéologiques ayant mis à jour des pointes de flèches qui indiqueraient que l'arc fut importé par des tribus nomades venues de Sibérie, il y a environ 2000 ans*. Son utilisation s'étant ensuite progressivement, mais aussi de façon inégale, répandue à travers les Amériques. Les recherches tentent à démontrer que l'arc fut utilisé par les indiens des plaines il y a 700 ans seulement. Vint la découverte de l’Amérique en 1492, puis l’établissement des premières colonies, un siècle plus tard. Les Européens apportèrent avec eux les armes à feu. Bien que plus puissantes, les indiens des Plaines et plus particulièrement les Kiowa, Cheyenne et les Sioux, préféraient l’arc pour chasser le bison à car les détonations des armes à feu provoquaient la panique parmi ces animaux. Les armes à feu étaient alors réservées pour faire la guerre.
*Par comparaison, l’arc est apparu en Europe occidentale il y a environ 6000 ans. Le plus ancien arc connu en Europe est l’arc de Holmegaard au Danemark.
Ishi, le dernier des indiens Yana
Ishi, le dernier des Yana
The Last of his Tribe

L'arc du professionnel
"La carrière d’un archer professionnel débute parfois d’une façon inattendue. Pour moi, tout a commencé dans une salle obscure. J’avais à peine 16 ans lorsque mon frère m’entraîna au cinéma pour la séance de l’après-midi; le film Deliverance était alors à l’affiche. C’était la première fois que je voyais un chasseur à l’arc moderne. A part la scène de pêche et celle où le personnage interprété par John Void est pris d’une violente crise de “Buck Fever” alors qu’il s’apprête à tirer un cerf de Virginie, les autres séquences du film n’avaient rien à voir avec la chasse à l’arc bien que cette arme était au centre de nombreuses situations. Bref, vous connaissez probablement le film...
Ishi
Une belle prise; un alligator de 350 kg
Toujours est-il que mon intérêt pour cette arme a bien commencé ce jour là. D’autres films sont par la suite venus alimenter ma curiosité; ceux de Fred Bear, de Howard Hill et de Ben Pearson. Cette nouvelle passion m’entraîna sur les terres lointaines et sauvages de plusieurs continents. Je devins tout naturellement guide de chasse, toujours avec un arc dans les mains. J’ai depuis fermé les camps, mais j’ai encore tous mes arcs. Quand on travaille dans ce métier, on finit par en accumuler beaucoup, arcs d'autant plus précieux il s'agit souvent de cadeaux offerts par des clients devenus des amis. On m'a aussi remis de nombreuses flèches, des centaines en fait, toutes dédicacées par leurs propriétaires respectifs (voir photo). Aujourd'hui je continue le tir à l’arc et je fabrique avec plaisir plusieurs douzaines de flèches chaque hiver. Bien entendu, je chasse aussi souvent que possible. " Gerry Risser
Copyright 2010 - Arctraditionnel.com - Tous droits réservés